Des couverts trop denses causent des problèmes au colza


Densité du couvert et qualité des siliques

Lorsque les couverts sont trop denses, le nombre de feuilles par plante et la pénétration de la lumière sur les feuilles et les siliques inférieures diminuent, ce qui peut entraîner l'avortement des graines dans les siliques en développement. Les premières siliques formées sur le bouton floral terminale sont celles qui ont le plus haut potentiel de rendement. Toutefois, ces siliques sont susceptibles d'avorter en cas d'ombrage prononcé, affectant ainsi considérablement le rendement.

Couverts denses et risque de verse

Des couverts denses sont également plus sujets à la verse, les plantes ayant des tiges plus faibles et plus minces. La verse peut avoir un impact considérable sur le rendement et entraîner jusqu'à 30 % de perte.

Apporter des nutriments au colza

Les nutriments principaux doivent être apportés afin de garantir un développement continu du couvert jusqu'au printemps et au-delà. L'azote et le soufre sont particulièrement importants, et lorsque les sols se rafraîchissent et deviennent humides, l'apport en phosphate peut être limité. Les besoins en potassium sont très élevés et influencent le maintien de la structure et de l'architecture du couvert, ainsi que la circulation des nutriments autour de la plante.

Métabolisme des minéraux

Pendant l'automne et le printemps, les racines et les plantules grandissent rapidement avec une division cellulaire maximale, ce qui requiert un apport élevé en bore et calcium. Le manganèse et le molybdène sont également nécessaires pour assurer une utilisation et un métabolisme efficaces de l'azote au sein de la plante.

Métabolisme de l’azote

Un métabolisme faible de l'azote peut conduire à une accumulation de nitrate dans la feuille, susceptible de provoquer des maladies invasives.

Absorption des nutriments selon les stades de croissance pour le colza oléagineux à 3 tonnes de grain/ha

La plus forte demande quotidienne en nutriments intervient lors du développement réel du couvert, environ 150 à 180 jours après le semis.

Les apports d’azote au printemps constituent le principal facteur conditionnant la taille et la structure du couvert. Pour produire chaque unité de surface foliaire verte, le plant de colza doit avoir absorbé 50 kg/N/ha. Par conséquent, pour atteindre l'indice foliaire optimal de 3,5, la culture doit absorber 175 kg N/ha.

Ce chiffre est légèrement inférieur aux doses recommandées, et reflète une efficacité de l'azote d'environ 65%, principalement en raison de facteurs environnementaux tels que la mauvaise structure du sol, le stress hydrique et les systèmes racinaires mal en point.

Les OAD Yara pour calculer le taux d’azote optimal

Yara a conçu deux outils permettant de calculer le taux d'azote optimal : l'application pour smartphone Yara Image-IT et le capteur embarqué Yara N-Sensor comportant un mode de calibration absolue.

Livre blanc sur la nutrition du colza

Formulaire livre blanc

La nutrition du colza

Il est indispensable de mettre en place une stratégie de nutrition du colza adaptée, qui permet d’obtenir rendement et qualité, tout en maintenant un bon niveau de fertilité du sol pour la culture suivante.

Télécharger le document