L'agronomie du colza


Quelles sont les caractéristiques de la plante colza ?

Le colza (Brassica Napus L.) est produit essentiellement dans les régions froides et tempérées de l’hémisphère Nord, notamment au Canada, en Chine et en Europe. Comme les choux, le navet ou le rutabaga, il appartient à la famille des brassicacées (crucifères). C’est une plante herbacée annuelle/bisannuelle. Sa hauteur est habituellement comprise entre 50 et 180 cm, selon la variété. Sa profondeur d'enracinement se situe entre 90 et 190 cm, avec une moyenne d'environ 140 cm à maturité.

Production du colza

Deux modes de production sont habituellement utilisés. Le colza d'hiver nécessite 11 à 12 mois de culture (août-juillet/août dans l’hémisphère Nord), contre 6 à 7 mois (avril-août/septembre) pour le colza de printemps (canola) des régions tempérées ou 8 à 9 mois (d'avril à octobre/novembre) dans les régions tropicales.

Limites à la croissance du colza

Les racines ne poussent pas dans des sols gorgés d'eau, secs ou compactés. Les mauvaises herbes doivent être contrôlées, car elles accaparent aussi l'humidité et les nutriments. Une teneur élevée en sel et une température trop fraîche dans le sol constituent également des facteurs préjudiciables à la récolte.

Les conditions d’une bonne implantation du colza

Travail du sol et préparation du lit de semence

L'idéal est d’implanter le colza sur un sol à drainage facile et à texture intermédiaire. Il est important de favoriser une bonne structure pour permettre le développement du pivot et des racines en fissurant les sols et en enfouissant les pailles du précédent en profondeur grâce au labour. En sol argileux, on privilégiera le travail superficiel et le déchaumage juste après récolte pour éviter la formation de mottes. Le roulage systématique après chaque opération évite d’assécher le sol en le renfermant  Le lit de semence bien préparé (ni trop motteux, ni trop fin) ne doit pas être repris dans les 15 jours précédant le semis pour pouvoir s’humidifier rapidement dès l’arrivée des pluies.

Colza et températures

Le colza préfère les climats frais, avec une température minimale d'environ 0 °C. La graine germe et les semis émergent à une température du sol entre 5 et 10 °C maximum. Les semis tolèrent le gel et peuvent survivre dans des températures basses, mais pas en-deçà de -4 °C. La température idéale pour sa croissance se situe entre 12 °C et 30 °C. La température optimale pour une croissance et un développement maximaux est d'environ 21 °C.

Stades de la croissance du colza d'hiver

Quelle quantité d’eau pour le colza ?

Le colza requiert environ 400 à 500 mm d'eau tout au long de la saison. Des précipitations inférieures à 200 mm peuvent entraîner une baisse du rendement et atteindre un niveau inférieur à 1 t/ha. Le niveau de rendement est sensible à la pénurie d'eau pendant la floraison et le remplissage des graines.

Le colza est sensible aux maladies et aux parasites et doit être cultivé en rotation afin de réduire leur apparition. Les risques de maladies augmentent dans des rotations de cultures trop rapprochées.


En résumé et comme le souligne Terres Inovia, il est indispensable de réunir trois conditions pour que les flux d’absorption de nutriments du sol vers la plante permettent de satisfaire les besoins du colza :

  • Un sol correctement pourvu en éléments minéraux majeurs, secondaires et oligoéléments sous forme assimilable
  • Un système racinaire développé et fonctionnel, capable d’explorer le sol et d’intercepter les éléments minéraux
  • La simultanéité entre les besoins de la culture et la biodisponibilité des nutriments qui dépend de la température et l’état hydrique du sol