Cultiver le colza à partir de données scientifiques


L’analyse des cultures et des sols pour un meilleur colza

Données issues de l’analyse des cultures

Les données relatives à l'absorption des nutriments par le colza en fonction des stades de croissance constituent un outil important qui éclaire les décisions sur la dose et la date d'apport des nutriments. Des capteurs, tels que le N-Sensor de Yara, peuvent être utilisés afin d'aider à l'évaluation de l'état de nutrition du colza.

Valeur nutritive optimale au stade bourgeon vert (GS55)

Données issues des analyses des sols

Les informations sur la teneur en nutriments du sol (en particulier phosphore, potassium et magnésium) comme leur disponibilité en fonction du pH, sont nécessaires pour calculer les doses d'apports en éléments fertilisants. La mesure des reliquats d’azote dans le sol en fin d’hiver permet plus spécifiquement d’aider au calcul des doses d'azote.

Bonnes pratiques de fertilisation pour le colza : les « 4 B »

Pour le colza, comme pour toutes les cultures, les bonnes pratiques de fertilisation (meilleure gestion des engrais) reposent sur la mise en œuvre du concept des « 4 B » :

  • Le bon produit : le choix des engrais les plus efficaces et les plus respectueux de l'environnement
  • Le bonne dose : la prévision et l'ajustement des apports aux besoins de la culture
  • Le bon moment : le fractionnement et les stades d’apports qui permettent d'optimiser l'efficacité et de minimiser les rejets dans l'environnement
  • Le bon endroit : les pratiques de l'agriculture de précision qui permettent de rgérer l’hétérogénéité intra-parcellaire.

Livre blanc sur la nutrition du colza

Formulaire livre blanc

La nutrition du colza

Il est indispensable de mettre en place une stratégie de nutrition du colza adaptée, qui permet d’obtenir rendement et qualité, tout en maintenant un bon niveau de fertilité du sol pour la culture suivante.

Télécharger le document