Yara N-Tester

Yara N-Tester® est un outil électronique manuel qui permet de réaliser facilement et rapidement un diagnostic de nutrition azotée sur une culture en cours de croissance.

N Tester

N-Tester® ? Simple, rapide et fiable !

Avec le N-Tester® vous ajustez les apports d’azote de fin de cycle à l’échelle de la parcelle. La Méthode N-Tester® est une methode de pilotage reconnue, disponible en France depuis 1997 et développée et validée en partenariat avec Arvalis-Institut du Végétal. Le pilotage N-Tester® permet de mieux ajuster les doses d’azote par rapport à la simple mise en oeuvre de la méthode du bilan Comifer et ainsi de concilier rentabilité et respect de l’environnement. 

Interroger votre culture ! 

Le besoin en azote de la culture n’est jamais constant et varie considérablement selon les parcelles, l’année climatique et les conditions de croissance et de développement. Avec le N-Tester®, vous pouvez effectuer un diagnostic précis des besoins d’azote directement dans la parcelle, pour ensuite adapter précisément la quantité et la période d’apport de l’engrais azoté.
Grâce au fractionnement de la fertilisation azotée en plusieurs apports pilotés, il est devenu possible d’ajuster la dose totale d’azote et de l’adapter aux besoins réels de culture. Sur blé tendre et blé dur, à partir d’une dose d’azote, la mesure N-Tester® permet de déterminer la quantité d’azote requise. 

Les enjeux du pilotage N-Tester®

Enjeu environnemental

En interrogeant la culture, vous pouvez améliorer le raisonnement de la fertilisation azotée dans le respect de l’environnement et du potentiel de la culture. Vous augmentez le pourcentage de bonnes décisions (+60 %) et vous appliquez plus souvent la juste dose d’azote. 

Enjeux de rendement et de qualité 

Comparé à la seule méthode du bilan Comifer, l’utilisation du N-Tester® sur 240 essais menés de 1994 à 2002 a mis en évidence un gain moyen de rendement de 1,2 q/ha et un gain moyen de protéines de 0,3 point sans augmentation de la dose totale d’azote (meilleure valorisation de l’azote apporté). 

Enjeu économique et compétitivité 

Le coût par hectare du pilotage N-Tester® est de l’ordre de 2 à 3 €/ha. Il permet une économie de 40 unités d’azote jugées inutiles par le diagnostic, un gain de rendement pouvant atteindre jusqu’à 10 q/ha en cas de forte carence azotée révélée par la mesure. Le gain économique net moyen permis par la méthode est de 18,5 €/ha (coût du pilotage déduit).

N-Tester®, comment ça marche ? 

N-Tester® fonctionne en mesurant optiquement la teneur en chlorophylle des feuilles qui est fortement corrélée à l'état de nutrition azotée de la plante. Trente mesures répétées plusieurs fois dans la parcelle vont donner une moyenne représentative de la parcelle et permettront de déterminer si la culture nécessite ou non des apports complémentaires. La valeur N-Tester® est fortement influencée par le stade de croissance et la variété. Les conditions climatiques et la biomasse de la culture ont également une influence sur l'indice mesuré. 

Le diagnostic N-Tester® est disponible pour les cultures suivantes : 

  • Blé tendre, 
  • Blé dur, 
  • Orge d'hiver,
  • Orge de printemps brassicole, 
  • Maïs en irrigation fertilisante, 
  • Pomme de terre de consommation. 

Le principe de la Méthode N-Tester® repose sur le couplage de la méthode du bilan prévisionnel de l'azote du COMIFER - méthode d'évaluation globale des besoins de la culture et des fournitures du sol - avec un indicateur plante révélateur de l'état de nutrition azotée de la plante en cours de montaison : le diagnostic N-Tester®.
L'établissement du diagnostic permettant de déclencher ou non un apport complémentaire d'azote, se fait par interprétation de la valeur affichée sur l'écran LCD de l'appareil après le simple pincement de 30 feuilles, répété quatre fois dans la parcelle (représentativité de la mesure).
L’accès au conseil est possible via internet, téléphone portable et smartphones. 

Une démarche simple et efficace en 3 étapes 

  1. Prévoir : Calculer la dose prévisionnelle d’azote. Il s’agit d’une démarche élémentaire et de bon sens, obligatoire dans toutes les zones vulnérables “nitrate”. 
  2. Fertiliser : Apporter la dose du bilan, minorée de 40-50 unités aux 2 premiers passages d’azote (ou aux 3 premiers passages dans le cas de 4 apports). Ces 40-50 kg d’azote déduits de la dose calculée seront réservés jusqu’au dernier apport en fonction de l’ajustement N-Tester®. Il est conseillé d’utiliser un engrais de type ammonitrate, forme d’azote la plus efficace et qui limite les pertes dans l’atmosphère par volatilisation ammoniacale. 
  3. Ajuster : A l’aide du N-Tester®, interroger la plante entre les stades 2 noeuds et gonflement du blé, pour diagnostiquer l’état de nutrition azotée et ajuster la dose finale d’azote en fonction des besoins réels de la culture (0 à + 80 kg d’azote / ha). 


Pour plus de précision, reportez vous à nos brochures en lignes : N-Tester®, mode d’emploi et N-Tester, le pilotage de l’azote tout simplement. 


POUR ACQUERIR VOTRE N-TESTER®
Yara N-Tester® est proposé à un tarif dégressif en fonction de la quantité achetée.

Le coût d'achat entre 2 et 5 appareils est de 1.620 € HT, entre 5 et 10 appareils de 1 560 € HT et au dessus de 10 appareils de 1 460 € HT (frais de connexion inclus).
Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à nous adresser un mail : Email